Jeudi 17 janvier 2019 - 19:15
Mai 132013
 

Début, ce lundi, des Mondiaux à Bercy. Qui rejoindra Jean-Michel Saive au 1er tour ?

art_230214BERCY “Les jeunes arrivent.. Ils sont prêts à combattre.” Et le combat commence aujourd’hui, aux Championnats du Monde à Paris. Sept des huit Belges sélectionnés ont un premier obstacle à franchir : les phases de qualification. “Ils vont jouer match par match”, explique Martin Bratanov, entraîneur de l’Aile francophone de la Fédération. “Les efforts sont là. À un moment, les joueurs doivent se montrer.

Site internet de la compétition


Bande Annonce – Mondial Ping – L’Equipe par FFTT

Actuel 208e mondial, Yannick Vostes, 27 ans, est longtemps resté dans l’ombre. Trop longtemps. La faute à des blessures, récurrentes depuis 2010 (il était 127e) et à un dos, fragile. “Son classement ne reflète pas son niveau”, soutient l’entraîneur. Il devrait sans grande surprise se qualifier pour le premier tour. Vainqueur du Flanders Open 2012, celui qui se dit “vraiment en forme” veut continuer sur sa lancée. Sans se fixer de limite. Il est engagé en double avec Julien Indeherberg (271e). À 20 ans, le gaucher, auteur d’une “sacrée saison”, selon l’entraîneur adjoint Denis Michelotto, dispute ses premiers Mondiaux. Robin Devos (257e) et Cédric Nuytinck (266e) constituent la seconde paire. Si les trois espoirs sont “en pleine bourre”, dixit Martin Bratanov, “le chemin est encore long”. La qualification serait un petit exploit.

Du côté des féminines, ce sera “vraiment de l’apprentissage”, affirme l’entraîneur adjoint. À commencer par Nathalie Marchetti (488e), actuelle championne de Belgique. Avec un “gros potentiel”, elle est capable de tenir tête à des joueuses mieux classées. Elle l’a prouvé, à l’Open d’Espagne, où elle s’est inclinée en quart de finale.

Deux cadettes l’accompagnent : Lisa Lung (408e) et Eline Loyen (602e), âgées de 13 et 14 ans. Objectif : gagner des places dans le Top 10 des cadets européens. “La Belgique a une chance en cadettes de faire un podium aux championnats d’Europe jeunes”, anticipe Jean-Michel Saive.

Les Championnats du Monde, “deuxième plus belle compétition après les Jeux Olympiques” d’après Denis Michelotto, seront un tremplin pour les plus jeunes. Un retour dans le passé aussi pour Martin Bratanov, qui disputait en 2003 les Masters dans ce même Paris-Bercy…

Source : ladhnet.be