Dimanche 18 août 2019 - 03:48
Jan 032015
 

Les pongistes seront déjà à pied d’œuvre ce week-end avec les championnats provinciaux pour les jeunes ainsi que les vétérans et seniors.

JanaBernardPas de trêve des confiseurs pour les pongistes luxembourgeois. À peine auront-ils eu le temps de se remettre des agapes de fin d’année que les raquettes vont à nouveau chauffer durant deux journées. Ce samedi, place aux jeunes et aux vétérans avec un programme complet. On aura droit aux compétitions en doubles, doubles mixtes et simples. Parmi les 126 joueurs inscrits, difficile d’établir des favoris mais dans certaines catégories, on voit mal le titre échapper à la tête de série n° 1. On pense à Lucas Gnittke chez les cadets ou encore Celia Hubaille en minimes. Par contre, on s’attend à de belles empoignades dans les autres séries.

«On n’est plus dans une configuration que l’on a connu par le passé où la plupart des champions étaient connus avant le début de la compétition, commente Claudy Guillaume, membre du comité provincial et responsable de la commission des jeunes. Dans plusieurs catégories, on compte quelques vainqueurs potentiels alors qu’au départ, les différences de classement sont bien là. Mais lors d’une telle compétition, un nivellement s’opère. Je m’attends à des surprises

Source : lavenir.net

Ces inconnues devraient offrir une compétition particulièrement ouverte dans les simples. Lola Sion sera-t-elle capable d’inverser les pronostics face à Jana Bernard ? Martin Prévost va-t-il confirmer sa victoire surprise aux critériums ? Autant de questions qui n’auront leur réponse qu’en fin de journée ce samedi.

Seulement 30 dames en seniors

Pour la compétition des seniors, dimanche, on peut véritablement parler de bouteille à encre tant le nombre de prétendants est élevé dans chacune des catégories, sauf en série B. Car pour cette dernière, on peut vivement regretter la présence massive des meilleures palettes de notre province. La liste des inscriptions clôturées, on ne dénombre en effet que huit participants chez les messieurs et trois chez les dames. «Le constat est amer, mais il s’explique aussi par les dates, juste après les fêtes, qui correspondent pour beaucoup d’étudiants à la période de blocus voire le début des examens. On devra peut-être un jour se poser les questions concernant ce choix du début de l’année, estime Claudy Guillaume. Plus généralement, c’est encore un triste constat qu’il faut établir dans les rangs féminins avec seulement trente joueuses inscrites dont dix-sept séries D. Preuve que la baisse enregistrée ces dernières années ne fait que se confirmer. Par contre, si on regarde plus globalement, on arrive à près de 350 inscrits pour les deux jours de compétition, ce qui correspond aux chiffres de l’année dernière.»

Là encore, on doit s’attendre à des compétitions très ouvertes et une longue journée en perspective pour ceux qui iront au bout de leur objectif.

Dimanche prochain, on retrouvera à nouveau les seniors, mais cette fois pour les compétitions de doubles et doubles mixtes.