Vendredi 22 mars 2019 - 00:17
Mai 122015
 

Ce samedi se déroulait la seconde journée des finales interclubs à Bastogne. Trois de nos équipes étaient engagées dans cette compétition, voir article du 6 mai. Voici un résumé assez long de ces rencontres palpitantes.

Equipe F

L’équipe F était composée de Philippe Thomas, Vincent Auspert, Adrien Desart et Frédéric Belva. Parcours sans embûche jusqu’à la finale pour nos Champions qui se sont défaits successivement de Les Fossés en 1/4 de finale (10 – 6) et de Longchamps D (9 – 5) en 1/2 finale. En finale, ils rencontraient mes partenaires d’entraînement de Hondelange. Ces derniers étaient simplement plus forts (défaite 9 – 1) et les nôtres étaient à plat, n’est-ce pas Vincent ? Quoi qu’il en soit, ils terminent vice-champion provincial de division V ! Félicitations à toute l’équipe qui est restée jusqu’à la fin pour encourager notre équipe A malgré leur fatigue. Chapeau !!!

Equipe B

Pas mal d’absents pour notre équipe B qui affrontait Bouillon B. Le capitaine Vincent Lothaire était présent au poste tout comme Michaël Godard. Pour compléter l’équipe, Antoine Peret et Pierre Ernould ont gentiment accepté de relever le défi. Match compliqué avec des joueurs bouillonnais costauds au propre comme au figuré 😉

Le début de rencontre est compliqué pour les nôtres et la mi-temps est atteinte sur le score de 5 – 3. En seconde partie de rencontre, ils vont tout faire pour recoller au score. Ils sont menés 8 – 6 mais garde néanmoins espoir d’un match nul et de l’emporter, cette fois, aux sets. Les deux dernières rencontres opposant Vincent et Michael vont être rocambolesques ! En plein milieu de leur rencontre, l’éclairage de la salle lâchera une première fois. Paul Damain, l’électricien de service, aura tous les peines du monde pour rétablir la lumière.  Finalement Vincent remporte son match par 3-1. Si Mike l’emporte en 3 sets, ca passe et l’équipe est sauvée. Il mène 1 set à 0 et dans le second set 22 à 21. Le marquoir n’affichant plus de chiffres, l’arbitre remet les compteurs à 0 en mettant 1 – 2 pour l’adversaire de Mike au lieu de 2 – 1 en sa faveur !!! Tous les supporters réclament mais ni l’arbitre ni le joueur bouillonnais reviendront sur cette erreur flagrante ! Mike perd finalement le set et le match sans s’en être rendu compte !

L’équipe s’incline finalement 9 – 7 et est injustement vaincue sur une erreur d’arbitrage. C’est tout bonnement scandaleux de la part des joueurs de Bouillon. Notre équipe B se retrouve donc 1ère réserve pour le maintien en P2 alors qu’elle aurait pu être sauvée en cas de nul et d’un meilleur average.

Equipe A

La tuile ! Jeudi François Gabriel informe Manu qu’il ne pourra pas jouer car il s’est blessé au poignet ! Manu est découragé d’autant que personne ne peut (ou ne veut ?) se rendre disponible pour les accompagner. Hors de question de jouer à 3. Je confirme donc ma présence à Manu pour aller au casse-pipe mais surtout pour les soutenir moralement. 😉

La donne est simple. Il faut terminer dans les 2 premiers d’une poule de 3 pour se maintenir en P1. Au programme du premier match à 9 hr, on reçoit Neufchâteau B (4 C0). C’est le match qu’il faut gagner pour, on le pense, être assuré d’une des deux premières places. Christophe est confiant car tactiquement il estime que nos adversaires n’ont pas bien placé leur pions pour démarrer en force. Il aura raison car on va mener 5 – 3 à la mi-temps et on gardera cet avantage jusqu’au bout pour l’emporter 9 -7. Christophe est content, il a battu ses 2 bêtes noires (3) ! Kentin, intouchable, ne sera pas vraiment inquiété (4). Manu (2) n’est pas dedans et enchaîne plus facilement les mazout que les top spin pour évacuer son stress ! 😉 Enfin le plus dur est fait !

A 13h30 c’est au tour de Aye d’affronter Neufchâteau. Si Aye gagne, Neufchâteau termine 3ème à coup sûr et on est sauvé sans jouer la seconde rencontre. Hélas les Chestrolais veulent encore croire en leur chance et vont jouer la partie parfaite. Rien à dire l’équipe est plus homogène et en plus Aye laisse Jean-Marc Raiwet sur le banc. Grave erreur, Neufchâteau s’impose logiquement 10 – 6. Cela ne fait pas nos affaires, alors là pas du tout. Nous voilà obligés d’affronter les Godies pour un second match vers 19hrs après plusieurs heures d’attente.

Les calculs sont simples. Il faut l’emporter ou faire un match nul ou perdre par un écart minimum. D’entrée de jeu, grosse performance de Christophe qui se débarrasse de Cédric Robert (B6) qu’il connaît, il est vrai, par coeur, pour avoir été son compagnon d’entraînement à On. Même scénario que le matin avec un Kentin impérial et un Manu qui ne trouve pas la bonne carburation. Un des tournants de la rencontre sera le match extraordinaire entre Kentin et Cédric. Ce dernier l’emportera 14-12 en belle sur…un coin de table. La défaite se profile et on commence à faire des calculs. On peut s’incliner mais par le plus petit des écarts. A 9 – 5 pour Aye, on y croit encore mais ca risque d’être de nouveau trop juste. Manu doit affronter Cédric et Kentin doit jouer Jean-Marc Raiwet. La pression est énorme pour Manu qui n’a pas le droit à l’erreur. Il va alors nous sortir un tout gros match pour s’imposer en 3 sets très serrés et avec, enfin, un brin de chance en notre faveur. Quant à Kentin, on pensait qu’il allait se débarrasser facilement de Jean-Marc. Et bien non !!! A 2 – 2, la pression est énorme mais le coaching de Christophe et Manu sera payant. Remettre court en retour de service, c’est l’assurance de prendre des points. Ce qu’il va faire avec brio pour mener 7-0 et s’imposer dans une ambiance de feu !!!

Au décompte final, les 3 équipes ont gagné 1 match. Il faut alors procéder au décompte des matchs gagnés : Neufchâteau 17 (7 + 10), Biermonfoy 16 (9 + 7) et Aye 15 (6 + 9) ! Neufchâteau et Biermonfoy se retrouvent donc en P1 et Aye 1ère réserve.

Manu : O Captain ! My Captain ! Il assuré son rôle mais le stress l’a mangé. Mais quant il a fallu sortir LE match nécessaire, il a répondu présent. La race des grands !!!
Christophe : La force tranquille, le stratège, le coach… en plus de très bien jouer, il sait tout faire ce gars là ! Et il le fait très bien !!!
Kentin : « Nationaaaallle » a crié Cédric Robert après un point d’anthologie ! 7 victoires sur 8 et une débauche d’énergie incroyable. Il a tout donné et n’a jamais rien lâché !
Gaël : A eu le bonheur de jouer contre 1 B6 et 7 C0 et de prendre 1 set !!! Ce n’est pas grand chose, mais mon rôle principal était de galvaniser les troupes !

Ouffff… que d’émotions ce samedi soir, je n’avais jamais vécu cela en 20 ans de ping ! J’aimerais également remercier les supportrices de charme ainsi que tous les joueurs qui son! restés jusqu’à 23h45 pour vivre ces moments d’une rare intensité !

We are BIERMONFOY !!!

Résultats complets

Equipe A

 

  2 commentaires à “Finales Interclubs : les A en P1 pour 1 match !”

  1. J’ai quelques bons moments dans ma carrière de pongiste et celui-là en fait incontestablement partie! Et c’est pour ça que j’aime ce sport!
    COME ON BIERMONFOY!!!