Mercredi 18 septembre 2019 - 01:40
Mar 092016
 

SLambertAs­suré de son maintien, Mel­reux pour­rait se ren­for­cer dans les se­maines à venir. Les noms de Steve Lo­bet et Mi­chaël Louche cir­culent.

Sans jouer à la suite du for­fait de l’équipe d’Has­selt, Mel­reux s’est en­core rap­pro­ché un peu plus du maintien en deuxième na­tio­nale. Et comme on a ap­pris que l’équipe de l’Astrid sou­hai­tait re­descendre en ré­gio­nale, on peut dire que les Mel­reu­siens se­ront bien en na­tio­nale 2 la sai­son pro­chaine.

Source : Vers l’Avenir – 09/03/16

Reste à sa­voir avec quelle équipe. Ac­tuel­le­ment, cinq joueurs se re­layent chaque se­maine. Serge Lam­bert, Flo­rian Ga­thy, Jean-Phi­lippe Hou­ziaux, Sé­bastien Guillaume et Alexandre Kerck­hove. Y aura-t-il des mou­ve­ments entrants et sor­tants? «C’est en­core trop tôt pour le dire, mais la prio­ri­té est de gar­der ceux qui sont ac­tuel­le­ment au sein de l’équipe, confie Serge Lam­bert. Le prob­lème que l’on risque de ren­con­trer, c’est ce­lui des clas­se­ments. Je crains d’en voir l’un ou l’autre perdre un clas­se­ment, ce qui de­vien­drait un prob­lème pour ef­fec­tuer une tour­nante. D’au­tant que l’équipe B va re­joindre la P1 et qu’il se­rait bien de pou­voir ali­gner un joueur avec eux chaque se­maine.»

Seuls maîtres à bord

Il faut éga­le­ment tenir compte de l’en­vie ou non de cer­tains de jouer chaque se­maine.

«P­re­nez mon cas per­son­nel. Si je pou­vais ne plus jouer trop ré­gu­liè­re­ment, ça m’ar­ran­ge­rait. Ou alors, al­ler avec l’équipe B pour avoir des matches où cela ne de­mande plus trop d’entraî­ne­ments. Mais il y a en­core la so­lu­tion des trans­ferts. On sait qu’il y a du mou­ve­ment chez nos voi­sins d’Aye et ceux-ci ont d’ailleurs fait le forcing pour que Flo­rian Ga­thy les re­joigne la sai­son pro­chaine. En at­ten­dant, il y a la piste de Mi­chaël Louche et de Steve Lo­bet. Toutes les portes res­tent ou­vertes. Mi­chaël se tourne aus­si vers le Luxem­bourg pour trou­ver un club et pour Steve, il fau­dra voir quelles sont ses exi­gences. L’a­van­tage à Mel­reux, c’est que nous sommes seuls maîtres à bord pour déci­der qui va jouer d’une se­maine à l’autre. Mainte­nant, nous avons aus­si deux autres joueurs qui se sont pro­po­sés de venir à Mel­reux, mais notre prio­ri­té va clai­re­ment à des joueurs de la ré­gion, de la pro­vince et qui ont le pro­fil pour pas­ser une sai­son dans une bonne am­biance.»

V.G.