Vendredi 24 mai 2019 - 18:18
Avr 082016
 

Tomokazu Harimoto fait partie de ces pongistes dit « précoce ». A seulement 11ans, il fait déjà parler de lui en affichant des performances des plus étonnantes. Lors de l’Open du Saphir, il a réussi à se hisser en finale en battant au tour précédent ni plus ni moins que le n°71 mondial, le suédois Jens LUNDQVIST. Il avait aussi vaincu un peu plus tôt, l’égyptien Omar ASSAR, n°43 mondial.

Le jeune Japonais n’a certe pas réussi à s’imposer en finale mais sa performance en dit long sur son potentiel. Nous vous proposons également d’admirer la dextérité du jeune prodige à l’entrainement. Et si les Japonais avait enfin trouver la solution pour renverser l’armada Chinoise ? En attendant, la star japonaise Jun Mizutani peut dormir tranquille. La relève est assurée…