Jeudi 6 août 2020 - 18:21
Avr 012020
 

Il n’y aura pas de champion 2020 en Superdivision messieurs !

La décision est inédite dans l’histoire du tennis de table belge et a été prise ce mardi par le Conseil d’Administration National de la FRBTT. Le championnat est définitivement clôturé à l’issue des douze journées qui ont été disputées.

Si l’on prend le classement à ce moment précis, on se retrouve avec trois équipes à égalité de points (Diest, Sokah et Virton). Et dans les matches qui ont opposé ces formations, toutes sont reparties dos-à-dos (3-3). Il a fallu passer au calcul des sets pour départager tout ce petit monde et là, c’est la formation du Sokah Hoboken qui finit en tête de classement pour…un tout petit set sur les Virtonais.

Mais voilà, les Anversois avaient déjà fait savoir, avant même la décision du comité national, qu’ils n’accepteraient pas le titre dans de telles conditions. « On nous a demandé quelle serait notre position et on s’est porté solidaire avec le club de Sokah en refusant aussi ce titrenous explique Patrice Mullenders, le manager du club de Virton. A partir de là, il devenait logique que la fédération suive les clubs en décidant de ne pas attribuer le titre cette année. » L’histoire retiendra tout de même que Sokah termine cette saison en tête devant les Virtonais et Diest, le champion en titre.

Toujours en Superdivision mais du côté féminin, Dinez termine la saison à la septième place.

Nationales : Libramont se maintient. Melreux descend.

Pour ce qui est des divisions nationales, trois équipes luxembourgeoises sont impliquées directement par les décisions prises. En stoppant le championnat, en nationale 2 messieurs, Libramont obtient son maintien alors que de l’autre côté, Melreux évoluera en régionale la saison prochaine.

Bonne nouvelle pour le jeune trio de l’équipe B de Jamoigne qui jouera bien en N1 en 2020-2021 en terminant à la première place.
Il n’y aura pas de champion 2020 en Superdivision messieurs !