Jeudi 19 septembre 2019 - 17:43

Origine du nom

 Publié par à 22:24
 
Biermonfoy

L’endroit est situé à l’extrémité Nord du territoire de Masbourg, al vôye d’Ambli; le terrain, en légère pente, est constitué de plusieurs prés à foin et champs, dont quelques-uns ont été plantés de sapins; bien que le lieu-dit se trouve sur une hauteur (330 m), plusieurs sources y jaillissent, au point que les cultivateurs ont tracé de-ci, de-là des rigoles (bîs), pour assécher leurs terres.

Très bien, me direz-vous, mais encore ?

Biermonfoy, trouvant comme la plupart des lieux dits, son origine dans le vieux français peut se décomposer comme suit :

  1. Biermon
  2. Terminaison fwè
Biermon : nom de personne

Nom germanique, avec phénomène de métathèse (altération d’un mot par déplacement ou inversion d’un phonème) qui a donné Bermon, Bièrmon pour Brémond.

fwè

Nous devons ranger nos toponymes (toponyme est le terme traditionnellement employé pour parler des noms de lieux ou noms géographiques.) dans la série fa (, fwè) de J. Haust (auteur d’une enquête dialectale sur la toponymie wallonne). Dans la majorité des cas, fwè représente un primitif fain, faing, forme masculine de fagne.
Les formes officielles sont « -foy, fois, foi« ; la graphie de 1666 « Biermonfoie », est sans importance, car tardive et isolée.

Nous avons trouvé dans les archives une liste de possesseurs de la terre de Bièrmonfwè, qui a été partagée entre diverses communautés; au 17ème siècle, la plus grande partie relevait en fief du domaine de Mirwart.

1580 Jean Gille de Foriere
Henry Bouy
1587 Jean François de Masbourg
M. Thassin
1699 Marguerite Kinkin
17ème Collignon le Clerc de Foriere
M. Rical
Henry le petit Brasseur
Mathieu Grodos
1741 Jacque d’Ambly
Sr Théodore Thomas de Champlon
Grégoire Gillet de Rendeux
18ème Jean de Barzin
Guillaume Kinkin
Traces du nom
1605 « ung ld. bermonfoy situé entre Nasogne, Ambly, Fourier et Masbor, laquelle bermonfoy est de la grandeur de soixante bonnier » (CFM)
1605 « avoir mesme une mienne piece de fiefzs extant en biermonfoizs » (CFM)
1662 « une autre piece située en ld. Biermonfoy joindante sur le champ de nostre dame » (OL – IV – 7 : Fos.)
1666 « item deux champs en ld. Biermonfoie » (OL – V – 39 v° : For.)
1782 « une piece de sartage en biermonfois » (OL – V – 238)
1790 « septante verges… en ld. Biermon foi » (OL – V – 334

Nous tenons à remercier tout particulièrement M. Georges Pêcheur de Forrières qui nous a fourni ces informations extraites de son mémoire intitulé : « Glossaire toponymique, Grupont, Forruières, Lesterny, Masbourg » 1962 – Université de Liège.