Jeudi 17 janvier 2019 - 11:10
Sep 212010
 

Trois équipes étaient données favorites par les formations de la série et toutes les trois viennent déjà de subir leur premier revers de la saison.

Quels débuts ! Aye B, Joubiéval A et On A, les trois formations citées comme les principales candidates aux lauriers, sont tombées d’entrée. La plus étonnante de ces défaites, c’est celle, très lourde, infligée par les joueurs de Tenneville A à Aye B. « Une défaite très sévère dans les chiffres, peste toutefois Jean-Marc Raiwet. Car nous disputons dix belles et nous les perdons toutes. Benoît Van Langendonck et Jean-François Lennertz n’étaient pas dans un très bon jour. Une chose est certaine, si nous voulons viser quelque chose, nous devrons jouer autrement. » Pour Tenneville, par contre, ce résultat est prometteur. On savait les joueurs de Guy Bertrand très forts à domicile, mais de là à infliger une telle claque à Aye B…

Dans le derby des Salmiens, Joubiéval A était privé de son leader Vincent Backès, blessé au coude. Cela suffit-il à expliquer le résultat ? On sait que la seconde équipe va lutter pour ne pas descendre et les trois points engrangés pourraient faire du bien au décompte final. « J’ai appris milieu de semaine le forfait de Vincent, commente Michel Bodson. Mais vu les résultats des autres matches dans la série, cette défaite n’est pas trop importante pour la suite. »

On A s’est également fait surprendre, par une équipe de Villers B très motivée. « Quand le premier joueur perd d’entrée de jeu, il est difficile de prendre de l’avance, commente Éric Jadot, président et responsable interclubs des Onais. Si Cédric Robert avait directement pris la mesure de Jonathan Neuville, le match aurait sans doute pris une autre tournure. De plus, à 3-3, nous perdons trois matches très serrés à la belle. Éric Houtevelt et Christophe Ernaelsteen n’ont retouché la balle que mercredi, ils n’étaient donc pas encore prêts et manquaient de rythme. Mais nous n’avons de toute façon pas l’ambition de jouer pour monter. Par contre, une équipe qui, pour moi, pourrait inquiéter beaucoup de monde, c’est Tenneville. C’est une très jeune formation emmenée par un très bon Pascal Lambert. Je reste persuadé qu’il faudrait compter avec eux en haut du classement. » Lomme A par forfait À la suite du décès de Jonathan Gonissen, la rencontre entre Lomme A et Hachy A, où joue Serge Gonissen, le père de Jonathan, devait être remise. Du moins, c’est ce que pensaient dans un premier temps les dirigeants de Hachy. « Début de semaine, j’ai reçu un mail d’Yves Defoy me demandant une remise pour toutes les rencontres de Hachy, explique le responsable provincial Paul Damain. Nous pouvions accepter la remise du match de PI où joue Serge, mais pas les autres matches. J’ai donc rappelé Yves Defoy pour lui soumettre notre décision. Il m’a rétorqué qu’ils s’étaient concertés entre comitards et qu’ils joueraient finalement toutes les rencontres. Mais samedi, à 19 h 20, j’ai reçu un appel de Marc Timmermans se demandant pourquoi l’équipe de Hachy A n’était pas présente à Lomme. J’étais étonné puisqu’aucune demande n’avait finalement été validée. Résultat des courses, c’est Lomme qui gagne finalement par forfait. » Reste à voir si la sentence sera acceptée par les dirigeants d’Hachy ?

via : Habay: Les trois favoris battus d’entrée – L’Avenir