Lundi 25 mars 2019 - 08:00

Aye B déjà sous pression

 Publié par à 22:13
Sep 282010
 

Aye B a subi sa seconde défaite en autant de matches. Schoppach A a remporté trois points peut-être déjà cruciaux.

Alors qu’ils annonçaient leurs prétentions avant de débuter le championnat, les Godis doivent-ils déjà revoir leurs ambitions ? Après deux journées, Jean-Marc Raiwet et ses équipiers n’ont pas encore remporté le moindre match. Pourtant, ils n’ont pas encore affronté les formations susceptibles de disputer la tête avec eux. « Nous ne jouons vraiment pas bien, note Raiwet. Et le pire est à venir puisque nous allons à Joubiéval A avant de recevoir On A. En jouant de cette façon, on risque de se prendre un 0/12 et pour récupérer tout ce retard, ça deviendra difficile. Pour ma part, je n’ai gagné qu’un match sur les huit premières rencontres, mais la chance n’est pas avec moi car j’ai perdu six matches en belle. »

Retour gagnant

À Schoppach, le retour de Bertrand Nicolas a sans doute boosté ses équipiers. Face à une équipe il est vrai déforcée par l’absence de Thibaut Darcis, les joueurs arlonais n’ont pas manqué l’occasion de remporter une première victoire déjà importante dans le cadre du maintien. « Nous avons bien profité du fait qu’ils n’étaient pas au complet, souligne Nicolas. Chez eux, Maxime Donneau était en très grande forme. Il n’a pas perdu le moindre match mais le plus important pour nous, c’est la victoire collective. » La rencontre du week-end prochain à Lomme sera déjà d’une importance capitale.

Tenneville A poursuit sa promenade de santé. Après leur très nette victoire face à Aye, les protégés de Guy Bertrand n’ont cette fois laissé aucune victoire à leur adversaire du jour, Joubiéval B (0-16). Ils occupent de la sorte la tête du championnat en compagnie de Neufchâteau, facile vainqueur de Hachy.F. G

via : Marche-en-Famenne: Aye B déjà sous pression – L’Avenir

Rencontre avec Natallia Zhyskevitch

La jeune et jolie biélorusse de Virton a fait l’objet d’un article publié par Christophe Marquis. Voici son interview.

Source : La Meuse – 24/09/10